Apprendre au monde à parler le langage de l’eau.
Deux personnes sur trois seront probablement confrontées à la difficulté d’accès à l’eau potable.
Il y a quelques années à peine, ONU-Eau a publié une statistique alarmante : dans moins de 20 ans, deux habitants de la planète sur trois pourraient être confrontés à une pénurie d’eau potable. Cette éventualité est à présent devenue réalité, ce qui a donné lieu à des mesures qui semblent tout droit sorties la science-fiction. Par exemple, les Émirats arabes unis ont envisagé de ramener jusqu’à Dubaï des icebergs de la banquise de l’Antarctique en les remorquant à travers l’océan, et ce, afin de lutter contre la sécheresse qui sévit dans le pays.
Dans d’autres parties du monde, la situation semble moins dramatique.
Si nous pouvions tous parler le langage de l’eau
Ce sont ces défis qui motivent l’innovation chez Phyn. Nous sommes convaincus qu’en développant une technologie qui nous permet d’être à l’écoute de notre eau et de la comprendre, nous pouvons fournir des outils simples qui donneront à chacun d’entre nous les moyens d’agir pour protéger nos habitations, nos communautés et notre planète. L’eau fait partie de notre histoire depuis très longtemps. Et si nous parlons tous son langage, notre avenir s’annonce radieux.